Oscar (10 ans) cherche éditeur : L'arbre à souhaits

Publié le par Oscar

OSCAR (10 ans) cherche EDITEUR

Exemple de conte parmi la quinzaine déjà écrite :

 

L’arbre à souhaits

 

Il était une fois un arbre. Tout le monde croyait que c’était un bonsaï. Il était petit et joli. Ses fruits étaient des espèces de litchis décortiqués, blancs.

 

Théo s’intéressait beaucoup à ce bonsaï. Il avait essayé plusieurs fois de faire analyser une branche de l’arbre. Mais on lui répondait toujours (sans l’analyser vraiment) que c’était un bonsaï normal. Théo, lui, persistait à croire que cet arbre était différent. Car il voyait bien que les autres bonsaïs n’avaient pas de litchis bizarres. Il alla à l’arbre. Il se dit : Bon, le seul moyen de savoir si c’est un arbre normal c’est de goûter ses fruits. Il en prit un. Il pria que ce fut bon, avec un goût de fraise (Théo adorait les fraises). Hum… délicieux, un goût de fraise sucrée… Excellent ! Théo en reprit un, espérant que ce n’était pas un coup de chance et que cela aurait toujours un goût de fraise. Hum… superbon comme une vraie fraise ! Théo se dit alors qu’il fallait une ultime fois en vérifier la saveur. Il reprit un litchi, tout en pensant que cette fois il aurait bien aimé manger de l’ananas (Théo adorait l’ananas). Miracle, il tenait en bouche le vrai goût de l’ananas.  

 

Théo fut très excité. Persuadé que les litchis du bonsaï étaient magiques, il pensa à tous les souhaits dont il rêvait. Il prit un litchi, le mangea et pensa très fort à un ordinateur. Cinq secondes plus tard, un ordinateur apparu dans ses mains. Beau, blanc, petit, magnifique quoi ! Emerveillé, Théo l’alluma. Il fonctionnait et avait même un lecteur de cd et dvd et une connexion Internet. Incroyable ! Théo ébahi et si réjoui, surfa sur le Net deux minutes et s’en lassa. Que pouvait-il encore demander à son arbre ? Et fallait-il partager son secret ? Les questions et les souhaits se bousculaient dans la tête de Théo.

 

Théo passa en revue tous ses rêves. Par exemple, supprimer l’école, faire que toutes les filles soit amoureuses de lui, avoir tous les supers-pouvoirs des supers-héros réunis, par exemple pouvoir voler, avoir la cape d’invisibilité et être immortel même à la kryptonite. Mais là, Théo se dit que l’arbre à souhaits avait peut-être ses limites… Théo décida donc de faire un souhait plus simple : compléter son ordi par un jeu d’ordi. Il mangea un litchi, et le jeu d’ordi était là. Théo n’y joua même pas et reprit un litchi pour demander un autre jeu d’ordinateur. Puis il recommença pour avoir un Cd, puis un Dvd, et un autre encore. C’était idiot mais Théo n’arrivait pas à s’arrêter. Comme un affamé possédé par la faim devant une vitrine de pâtissier, il lui fallait accumuler, accumuler toujours plus de jeux, de musiques, de films. 

 

Mais là stupeur ! Théo se rendit compte qu’il ne restait plus de litchis ! Il les avait tous mangé. Dépité, Théo examina l’arbre de plus près et vit qu’au bas du tronc, il y avait un minuscule trou. Il le scruta et sembla voir un litchi coincé. Il prit son couteau suisse, le glissa délicatement dans le trou et en ressorti un litchi pas comme les autres. Plus mini, de la taille d’une petite bille, cette espèce de litchi avait un teint rose. Théo se dit : Ce litchi doit être le premier, il est tellement vieux qu’il a pourri et changé de couleur. Trop content de sa découverte, Théo mangea ce litchi sans réfléchir tout en pensant encore à un autre jeu d’ordi. Mais le litchi rose exécuta le vœu le plus cher de Théo sans même qu’il y ait pensé : le litchi effaça ses souhaits précédents et redonna à  l’arbre tous ses litchis. Disparu l’ordinateur, disparus les Cd, les Dvd, les jeux de pc accumulés à ses pieds. Tout redevint comme avant.

 

Théo en fut très heureux. Il comprit que ces litchis n’étaient vraiment pas comme les autres et qu’il fallait les utiliser modérément. Théo était très content de pouvoir faire les souhaits qu’il voulait quand il le voulait, mais il n’en fit plus ce jour là. Il préférait y réfléchir auparavant. Il revint le lendemain devant son arbre. Il le regarda bien et lui compta 17 litchis. Étrangement, il repartit sans y toucher, préférant encore réfléchir à ses souhaits. Chaque jour il revint. Chaque jour il ne toucha pas aux litchis. Puis il partit en vacances. Au bout de deux semaines, il revint et se décida à manger un litchi au goût de fraise. Miam !!! Vraiment délicieuse cette fausse fraise. Puis il repartit vite, heureux. Le lendemain, il vit que les litchis en fait repoussaient. Il y en avait toujours 17.

 

Malgré cette repousse, Théo ne voulut jamais partager son secret de l’arbre à souhaits. Il savait au fond de lui que trop de gens lui couperaient ses branches avec les litchis et exploiteraient ce bonsaï magique. Et c’est ainsi que cet arbre est toujours dans le jardin de Théo qui vient lui rendre visite chaque jour.

 


PS : L'arbre à souhaits ne ressemble pas à "L'arbre aux souhaits" de  William Faulkner !


L'arbre aux souhaits
(Gallimard/folio)

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hassan Wali 18/02/2009 22:49

c'est trop beau, mile et un bravo!!!

Maman ! 21/02/2009 16:20


merci ! commentaire transmis à oscar